Recherche et menus

Femmes célibataires Toronto maison relation

Alors que la flambée des prix de l'immobilier empêche beaucoup de gens d'accéder à la propriété, l'acquisition d'une maison en copropriété est une option de plus en plus attrayante pour de nombreux acheteurs potentiels. Il y a environ 20 ans, Cheryl Bradbee a décidé de ne plus être locataire. Elle voulait une sécurité financière et avoir le sentiment d'appartenir à une communauté en devenant propriétaire. Nous étions trois femmes célibataires et nous avons décidé de ne pas attendre un prince sur un cheval blanc.

Les temps ont changé.

Femmes proprios Elles représentent plus de la moitié des nouveaux acheteurs et les femmes célibataires, peu importe leur âge, sont de plus en plus nombreuses à acheter une maison sans espérer l'arrivée du prince charmant. Qui charmer est, bon nombre d'entre elles recherchent une propriété en mauvais état par l'intention d'y faire des rénovations elles-mêmes. Les femmes dominent le marché avec l'immobilier.

À lire aussi :

Commencement Ce chapitre de Femmes au Canada donne un aperçu des caractéristiques sociodémographiques et ethnoculturelles des femmes et des filles, lesquelles seront examinées de manière plus détaillée dans d'autres chapitres avec la publication. L'analyse de la position actuelle d'une population féminine vieillissante alors de plus en plus diversifiée avec même que des tendances historiques permet de guider les politiques et la planification. Le présent chapitre traite particulièrement de la répartition de la habitant féminine selon l'âge dans les provinces et les territoires, et de la proportion de femmes ayant une similitude autochtone. On aborde en outre évident aspects de la diversité de la population féminine, comme le statut d'immigrant et l'appartenance à un groupe avec minorités visibles, de même que la mobilité résidentielle, les caractéristiques linguistiques, l'appartenance religieuse et la religiosité.